Impact carbone : résultats exceptionnels

NAT Le papier naturel A4 champion de l’impact carbone ?

NAT le papier naturel A4

La vocation de NAT le papier naturel ne remplace pas le papier blanc qui a son usage (photo, poster…) mais d’offrir une alternative ecoresponsable quand il s’avère nécessaire d’imprimer au quotidien et que la blancheur n’est pas essentielle, (souvent 95% du temps sur les imprimantes et copieurs).

L’objet de cet article n’est pas une comparaison de produits commerciaux, mais une information transparente pour conforter l’importance du choix d’un papier pour l’environnement.

Imprimer n’est pas un acte anodin. C’est un choix qui se doit d’être éclairé

À en juger par les chiffres fournis par la Copacel, l’impact carbone d’une ramette de papier blanc A4 80 grammes est estimée à 2,29kg equivalent CO² à produire et rendre disponible en France (hors usage – impression et fin de vie), ceci permet d’estimer sa consommation carbone générique de référence.

Chiffres COPACEL
Chiffres COPACEL

2,290 kg equivalent CO²

pour une ramette de papier blanc A4 80g classique pesant  2.49kg

Un calcul pour déterminer le FE moyen au poids à partir de la ramette moyenne permets d’obtenir la valeur de

0.919 kgCO2e

Par kg de papier blanc A4 80g classique

Et Nat le papier naturel alors ? Peut il aussi participer à une réduction de l’impact carbone ?

Récupération déchets agricoles dans la production

Avec les valeurs de la production certifiées par SGS

L’impact carbone total pour le produit est de 0,18kg CO²equivalent par unité fonctionnelle de 1 ramette de papier bureau

Source controle SGS

180g kg equivalent CO² pour une ramette pesant 2,33kg

Mais il faut l’acheminer

Transport et acheminement

Bien sur il faut rendre le produit disponible . Or NAT le papier naturel est produit à partir de déchets de canne à sucre issu de la production sucrière qui n’existe pas en métropole.

Cela necessite donc un transport routier et maritime pour arriver jusqu’ici.

transport maritime

Valeurs fournies par le transporteur

À savoir selon le transporteur : traduction libre de l’espagnol

Le calcul est effectué selon la méthodologie actuelle du Groupe de travail sur le fret propre (CCWG).

Il s’agit des émissions moyennes de CO₂ calculées  pour un conteneur standard (EVP) sur la base de multiples facteurs théoriques.

Les valeurs de CO₂ peuvent différer des valeurs calculées pendant le service opérationnel, par exemple en raison de conditions météorologiques. Ainsi les valeurs indiquées s’entendent pour des navires à pleine charge, mesurées en capacité nominale.

Aussi, il est recommandé d’appliquer des facteurs de charge et de distance en complément.

Le CCWG recommande, dans ce cas,

  • un facteur de charge de 70% (ndlr : soit +42%) et un facteur de distance de +15%.
  • Pour appliquer le facteur de charge, divisez la valeur du CO₂ par 0,7.
  • Pour appliquer le facteur de distance, multipliez la valeur du CO₂ par 1,15.

 De cette façon, vous obtiendrez une image plus réaliste des émissions réelles de CO₂,

En effet, un navire dans l’environnement mondial ne va généralement pas à pleine charge et ne se déplace souvent pas directement entre les ports sélectionnés. 

Important : ces calculs sont des estimations, il n’est donc pas possible d’avoir des valeurs exactes.

Valeurs nettes : 449kg <=> 43.51g/ramette

Calcul impact carbone transport maritime

 Application des facteurs de charge et distance. impact carbone en g/ramette

  • Valeurs nettes 43,51 grammes
  • Facteur distance 18,65 grammes
  • facteur de charge 6,53 grammes

Soit un total de 68,68  grammes

Pour le seul transport maritime

transport routier

Le transport routier est un poste important de l’acheminement en terme d’impact carbone.

Selon la méthodologie préconisée par l’ademe,Information CO2 des prestations de transport (guide méthodologique) 

il faut appliquer une valeur au km parcouru pour une tonne métrique pour évaluer la quantité de GES (gaz à effet de serre, dont le carbone).

Pour le transport de container il faut appliquer 96g/km/tonne

Soit pour NAT le papier naturel

Un impact total du transport routier de 423 g/ ramette couvrant le transport en amont et en aval du transport maritime.

Le poste le plus lourd. Une recherche altenative est en cours pour trouver des choix plus eco-responsable.

Total impact carbone NAT le papier naturel

  • Production : 180g
  • Transport maritime : 69g
  • Transport routier : 423g

Soit un total de : 672g/ramette

Conclusion : 

La production et l’acheminement des papiers représentent

RAMETTE A4 NAT le papier naturel 103 micron :

  • 672 g/ ramette
  • Soit 287 gCO2e/kg de papier

RAMETTE A4 80 gsm :   

  • 2290 g/ramette
  • 919 gCO2e/kg de papier

Avec NAT le papier naturel, on divise son impact carbone par 3,5 soit l’économie équivalente au transport en semi remorque :

d’une tonne sur 17km pour chaque ramette

d’une tonne sur 85km pour chaque carton

d’une tonne sur 4050 km pour chaque palette

NAT le papier naturel génère 70 % de moins de carbone selon ces calculs préliminaires.

  • * NOTA BENE : A ceci s’ajoute le transport du dernier km qui ne sont pas pris en compte.( ils dépendent du choix du lot d’approvisionnement final). Toutefois, au vu de l’impact de transport maritime, et du résultat de l’étude préliminaire avec la solution NAT le papier naturel on peut s’attendre à un résultat très encourageant avec les déchets agricoles comme matière première.  Des calculs plus avancés sont en cours.

Laisser un commentaire